Accueil 
 Visite Pavillons 
 La société 
 Tarifs 
 Gerbe de témoignages   Compostage collectif 
 Réservation 
 Contact 

VARIER les déchets pour obtenir un équilibre entre les différents apports de compositions complémentaires (cuisine/jardin - secs/humides).

Il ne faut pas apporter trop de déchets à la fois et faire en sorte qu'ils ne soient pas trop humides.

Il faut donc éviter les quantités de gazon importantes. Maintenir une HUMIDITÉ suffisante.

Le compost a besoin d'eau surtout au départ.

Si le contenu se déchesse trop, le procéssus s'arrêtera.

Au contraire, s'il est noyé, le compost pourrira.

Trop d'humidité empêche l'aération, freine le processus et dégage des odeurs désagréables.

Pas assez d'humidité et les déchets deviennent alors secs, les micro-organismes meurent et le processus s'arrête.

AÉRER le compost en mélangeant régulièrement.

Mélanger chaque nouvel apport avec le précédent afin d'aérer le compost.

Pour limiter les couches homogènes et épaisses, un mélange d'une hauteur de fourche est suffisant dès lors qu'il est régulier.

Le retournement du contenu du composteur permet de mélanger à nouveau les matières, d'émietter les amas, d'aérer et de relancer les fermentations.

La dégradation redémarre alors avec vigueur.

Voir le plan de situation
Plan du site | Mentions légales | Recommander le site Réalisation SUDOKEYS